Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘sapin’

Marine le Pen a bien raison de parler d’envahissement culturel et d’occupation, mais elle se trompe de cible. L’ignominie étrangère qui a frappé la France, la seule, la vraie, c’est LE SAPIN DE NOEL.

 

Pendant des siècles, notre glorieuse patrie a vaillamment résisté à cette tradition barbare, malgré de multiples tentatives d’intrusion. La princesse Palatine, une Teutonne devenue française par le biais d’un mariage gris avec Monsieur, frère de Louis XIV, avait d’abord essayé d’instaurer cet usage à la cour de Versailles.
En 1738, ce fut au tour de Marie Leszczynka, une Polonaise -un nom pareil, vous vous rendez compte ?- épousée par Louis XV en dernier recours, de tenter sa chance, sans plus de succès.
En 1837, on vit encore un sapin connaitre une brève heure de gloire, installé à feu notre palais des Tuileries par Hélène de Mecklembourg, princesse royale et brue de Louis-Phillipe (une Teutonne, encore !) .

 

Mais cette pratique fut aussi éphémère qu’un feu de paille. L’Angleterre, les Etats-Unis, la Russie même cédaient que la France se cabrait encore et toujours d’une orgueil noble et viril.
Il a fallu une tragédie, les sombres heures de la défaite de 1870, pour briser cette résistance héroïque.

Ce qu’une princesse et une reine avaient échoué à accomplir, de perfides émigrants le firent. S’étant emparé de l’Alsace et de la Lorraine d’une manière infâme, des Prussiens répandirent leurs viles coutumes dans nos campagnes, à commencer par cette étrange habitude de décorer un sapin pour fêter Noël (qui est en revanche et comme chacun le sait une fête bien française.)

 

Malgré un retour rapide à nos frontières naturelles, l’invasion grouillante fit son œuvre. Dans les années 30, on trouvait dans chaque région des sapins de Noël. A Lyon, même, la population mêlait son délicat folklore à cette coutume barbare en y ajoutant de petits personnages en coton. Et depuis… Hélas, il suffit de se promener dans les rues pour voir les ravages que ces influences étrangères ont fait subir à nos belles coutumes. Notre-Dame elle-même défigure son parvis en exhibant chaque année un de ces odieux conifères.

 

Pire encore, le gouvernement, complice, cache sous le voile pudique d’une histoire officielle la triste vérité.

 

N’avons-nous d’autre choix que de céder à jamais à la barbarie étrangère ?
Voyons les choses en face : notre seul espoir de sauver Noël et de bouter le sapin teuton hors de France, désormais… C’est lui !

 

 

Publicités

Read Full Post »